Accueil Ambassadeurs

Le Togo en passe de devenir un hub numérique

PARTAGER
Photo: Cina Lawson/ Ministre des Postes et de l'Economie Numérique  du Togo

Quelques mois après l’attribution de licences 4G à deux opérateurs de téléphonie (Moov et Togo Cellulaire), le gouvernement togolais vient d’accorder 2 licences à des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI), soit TEOLIS et GVA.

Le projet vise à améliorer la qualité de l’internet au Togo et assurer l’accessibilité des services de télécommunication à des prix remarquablement compétitifs.

Selon les chiffres de la Banque Mondiale, le Togo fait partie des 10 pays en Afrique où l’internet coûte le plus cher malgré la piètre qualité. Il fallait donc, absolument renverser la tendance.

Avec l’arrivée de ces deux nouveaux Fournisseurs d’Accès Internet, le Togo en comptera quatre au total à savoir, CAFE informatique et Togo télécom (déjà sur place) puis TEOLIS et GVA (qui viennent de décrocher des licences).

L’Etat ambitionne également «la construction d’un data center, la mise en place d’un point d’échange internet, la construction d’un réseau de fibre optique de 140 km, reliant plus de 450 structures, la mutualisation des efforts de Togo Telecom et de Togo cellulaire (les deux principales sociétés de Télécom du pays)»

Lancé en avril dernier, certains projets sont déjà en exécution dont un qui interconnecte déjà près de 500 bâtiments de l’administration publique, des écoles et des universités.

L’objectif est de faire de ce petit pays rectangulaire de l’Afrique occidentale, un « hub numérique » dans la sous-région.

Lomé s’est raccordé à la Fibre optique en 2012. L’arrivé de plusieurs FAI, favorisera le déploiement de la fibre à travers le pays au bonheur des investisseurs et des consommateurs.